Cahier de chantier technique


Mardi 13 décembre 2022 / Bretagne romantique et Val d'Ille / Recherche de pièces détachées de récupération

Dans ce co-développement, l'objectif est de parvenir à des systèmes de propulsion et de production de froid qui répondent aux low tech, c'est-à-dire "des objets, des systèmes, des techniques, des services, des savoir-faire, des pratiques, des modes de vie et même des courants de pensée, qui intègrent la technologie selon trois grands principes : Utile. Accessible. Durable" (Low Tech Lab).

C'est dans cet esprit, qu'avec Ruben, nous approfondissons le fonctionnement d'un détendeur de bouteille de plongée, afin de voir ce qui est transposable à notre problématique, ou s'impose comme différent de nos besoins (une réflexion par analogie / différenciation / idées / questions à résoudre)

Pour notre congélateur low tech mobile, nous concluons sur plusieurs avancées / questions :

 

- la bouteille de plongée nous semble un réservoir pertinent d'air comprimé (mobile, volume limité, adaptable) et il est possible d'en trouver des déclassifiées, c'est-à-dire qui ne peuvent plus être utilisées par les plongeurs). Nous privilégierons une bouteille en acier (recyclable, réemployable).

- nous n'aurons besoin que d'un seul étage de détente, cela permet de générer le froid dont nous avons besoin (habituellement effets secondaires non recherché)

- cette détente ne peut pas se faire avec un détendeur de bouteille de plongée (contient deux étages de détente, chacun comportant un échangeur de réchauffage, voire parfois un échangeur de réchauffage sur le flexible MP), afin de réchauffer l'air. Or nous avons besoin du froid produit par la décompression.

- il nous faut une vanne en sortie de bouteille, fixée sur la robinetterie qui est elle-même fixée sur la bouteille. Un robinet DIN ou étrier est-il utilisable ?

- comment compresser l'air de façon simple ?

- un montage sans moteur est-il envisageable, ce que j'imagine avec une arrivée d'air froid en bas de congélateur, poussant l'air réchauffé qui en sort en partie haute ? MG


Mardi 6 décembre 2022 / Saint-Servan / Rencontre avec Jean-Pierre Beluite entreprise COMARIN

M. Beluite connait ses bouteilles ! L'entreprise gère la vente et la préparation de bouteilles de plongée pour les plongeurs amateurs, les clubs, les professionnels (archéologie sous marine, entretien du port, ...). L'objectif pour nous est de comprendre le fonctionnement de ces bouteilles, leur alimentation, et leur usage, qui implique une compression et une décompression d'air. Plusieurs points retiennent notre attention :

- des bouteilles de plongée peuvent être remplies à 200 voire 300 bars. Ce remplissage induit une perte d'énergie sous forme de chaleur, celle-ci peut aller jusqu'à 25%. Pour limiter un peu cette perte, les professionnels remplissent en plusieurs fois les bouteilles, ce qui limite l'échauffement.

- dans l'entreprise, les bouteilles ne sont pas remplies directement par un compresseur, mais via un détendeur connecté à un réservoir à 350 bars, alimenté par le compresseur.

- le détendeur en sortie de bouteille permet de passer d'une pression élevée à la pression choisie, (pression de service, puis pression ambiante). En général la pression de service est autour de 10 bars.

- Si la bouteille se vide trop rapidement, l'humidité contenu dans l'air se condense, et givre voire glace.

- dans un moteur, la pression d'arrivée dans les cylindres est entre 1 et 10 bars. La question de la détente de l'air est donc essentielle.


Vendredi 25 novembre 2022 / Hédé-Bazouges / Arrivée des deux moteurs

A la campagne, en Bretagne, il y a toujours un bon vieux tracteur à la mécanique simple et sans électronique. Celui-là était à Jean-Christophe Bénis, l'ancien maire de Hédé-Bazouges, très engagé pour l'écologie. Le tracteur soleil des années soixante dix a rempli sa mission : décharger le moteur de 205 (qui n'est pas n'importe quel moteur non plus, mais un moteur transformé dont je vous raconterai les secrets bientôt) et l'installer à poste de travail. A côté de lui nous avons installé le petit moteur de groupe électrogène à air comprimé.


Mardi 2 novembre 2022 / Recherche moteur / Hédé-Bazouges / Avancement de la phase de recherche d'éléments de récupération

Pierre-Yves a trouvé un moteur de 205.  Il a également déniché un petit frigo inutilisé. L'utilisation de ce petit frigo de récupération nous permet de réemployer le caisson isolé. Nous pensons tester l'association bouteille à air comprimé-turbo-moteur de 205 pour les navires d'Avel Marine et 2 systèmes pour l'unité mobile de transport de la glace : une version qui nous servirons de référence compresseur-bouteille de plongée-petit moteur à air comprimé-frigo, et une version low tech à inventer. Pour développer et tester en parallèle ces solutions, il nous manque encore un turbo, un détendeur, deux bouteilles de plongée, une pompe à vélo, un pédalier, un thermomètre, un chronomètre, du papier et des crayons ! ...


Mardi 24 octobre 2022 / Hédé-Bazouges / Réunion de travail avec Pierre-Yves

Je propose de créer un groupe projet citoyen sur Hédé-Bazouges pour travailler sur les deux moteurs. La conversion de moteurs thermiques est un enjeu de taille : réduction de l'émission de gaz à effet de serre, réduction de la demande en électricité d'origine nucléaire pour les voitures électriques, réemploi des moteurs existants (ce qui a un impact positif très important : réduction des déchets, économie de matériaux, économies d'énergie à la production, réduction de la pollution, ...). Il y a là de quoi initier une intéressante initiative citoyenne et de l'inscrire dans la liste des initiatives low tech du Low Tech Lab.


Mardi 18 octobre / Hédé-Bazouges / Réunion de travail avec Pierre-Yves

Nous échangeons sur la solution technique de production de l'air comprimé pour mon unité mobile de froid. Je lui parle des low tech et de mon souhait d'inscrire l'unité dans cette démarche. Nous pensons vélo, et pompe à vélo ! Nous avons tous fait l'expérience de gonfler un pneu, la compression d'air obtenue pourrait-elle permettre de faire tourner le moteur ?


Dimanche 16 octobre 2022 / Hédé-Bazouges / Email de Pierre-Yves

"Bonsoir Marielle, j'ai discuté avec le concepteur du moteur à air comprimé, qui a confirmé ce que je disais. Un groupe électrogène qui alimente un réfrigérateur fait du bruit et pollue, avec un rendement minable (de l'ordre de 30%), les 70% restant partent en chaleur (par rayonnement et échappement). Un groupe électrogène à air comprimé fait de la co-génération, il donne sans trop de bruit, de l'électricité et du froid. Ce qu'il faudra tester, c'est la durée de fonctionnement, avec une bouteille de plongée,  ... L'ensemble ne sera pas trop volumineux no trop lourd (sauf si tu veux emmener un iceberg!!!)"


Mardi 4 octobre 2022 / Hédé-Bazouges / Réunion de travail avec Pierre-Yves / E-mail récapitulatif de Pierre-Yves

"Bonsoir Marielle, il y a plein de choses à retenir de cet après-midi. Je retiens seulement pour l'instant le transport de glaces. Si j'ai bien compris, la quantité est un peu secondaire par rapport au message et au symbole. Dans ces conditions, il est possible de travailler dès aujourd'hui à une unité de maintien du froid à partir d'air comprimé, pour un volume limité de glace. Il se trouve que j'ai un petit moteur à air comprimé à ma disposition et il faudrait surtout réfléchir à la génération d'air comprimé pour le faire marcher. Je ne sais pas encore quelle autonomie on peut obtenir ni quel dispositif mettre en œuvre pour comprimer l'air, mais ça vaut le coup de s'y mettre et la portée médiatique est très importante !"


Jeudi 16 juin / Bar'zouges Hédé-Bazouges / Échange de bilan de stage avec Jade

Nous échangeons sur notre rencontre avec Pierre-Yves à Taden. Je fais part à Jade de quelque chose que Pierre-Yves a dit pendant la visite du bateau La Mouette et qui m'a interpellée : lorsque le moteur thermique fonctionne par compression et décompression d'air, il produit du froid à la décompression ! Du froid ! Je me dis alors qu'il y a peut-être moyen non-seulement d'associer transport d'artistes à bas carbone et transport de marchandises par les voies fluviales et maritimes mais peut-être aussi d'associer la bonne marche du navire et la conservation de mes glaçons ! Je souhaite en effet transporter mes glaçons à bas carbone, par la création d'une unité mobile low tech.


Lundi 13 juin 2022 / Cale de Taden / Rencontre avec Pierre-Yves, président et fondateur d'Avel Marine

Rencontre avec Pierre-Yves Glorennec, à l'initiative de l'association Avel Marine.
Avec Jade, en stage, nous découvrons La Mouette, ancien crevettier, qui va être transformé : installation de voiles auxiliaires, installation d'un moteur décarboné. De quoi nous faire rêver d'un éco-cabotage vers le Svalbard.

Dans le cadre du plan de transformation de la culture en faveur du climat et de la résilience, je me demande en effet si on ne pourrait pas associer transport de marchandises et transport des artistes ... En tous les cas, je suis partante !